Ingrédients

Fil de navigation

Ingrédients - Gentit Nathalie
Gentit Nathalie

Gentit Nathalie

lundi, 24 juillet 2017 12:34

La Pralinoise

Vous avez certainement déjà aperçu cette tablette de chocolat dans certains supermarchés. Emballé dans un papier de couleur jaune, Pralinoise® est un nom de marque déposée par Poulain®.

Lancée en 1985, cette spécialité pour pâtisserie est composée de 55 % de praliné et donne aux desserts un goût de noisettes caramélisées.

La Pralinoise® remplace à merveille le classique chocolat à pâtisser dans de nombreux desserts. De façon générale, elle adoucit les préparations chocolatées.

Idéal si vous n'aimez guère le chocolat trop corsé. Alors à vous les mousses, fondants, muffins, bouchées et autres tartelettes à la Pralinoise® !

Côté utilisation, procédez comme pour un chocolat pâtissier classique :

- Privilégiez le bain-marie qui permet au chocolat de chauffer et de fondre doucement sans brûler. Sa texture sera plus homogène.

- Si vous êtes pressé, pensez au micro-ondes mais en veillant à faire fondre le chocolat à la température minimum de votre four.

Vous pouvez également couper la Pralinoise en petits morceaux afin d'en garnir cookies ou flan.

Elle peut servir pour un glaçage de gâteau ou pour une ganache.

Enfin, les plus gourmands se régaleront de tartines de pain grillé recouvertes de Pralinoise fondue.


 

Retrouvez notre recette à base de Pralinoise®  

 


 

samedi, 22 juillet 2017 12:44

L'huile d'olive

L’huile d’olive est composée de matière grasse que l’on extrait lors de la pression des olives dans un moulin à l’huile.

Elle est l’un des fondements de la cuisine méditerranéenne. Connue depuis l’Antiquité, elle était déjà utilisée par les Grecs et les Romains dans leur alimentation, mais aussi pour confectionner des produits cosmétiques. Les Hébreux lui réservaient une fonction d’éclairage : elle alimentait les chandeliers.

Caractéristique de l’huile d’olive

L’huile d’olive est composée à 99% de matières grasses. Le 1% restant est qualifié d’élément mineur.

Cette matière grasse est composée d’acides gras de différentes sortes. La répartition de ces acides gras dans l’huile diffère selon les variétés et le lieu de production des olives. L’acidité de l’huile varie selon le pourcentage d’acide gras dans l’huile. Cette acidité se perçoit grâce à un petit goût proche de celui de la moisissure.

- Elle se conserve très bien grâce à son indice d'iode peu élevé.

- Elle se garde encore mieux si elle est stockée dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

Il est toutefois préférable de la consommer dans les deux ans qui suivent sa fabrication.

L’huile d’olive est utilisée crue, pour assaisonner les salades, ou pour la cuisson des viandes, des poissons, des légumes, ou encore pour la friture. Attention à ne pas l'utiliser à trop haute température (pas plus de 210°C), au-delà de laquelle elle se dégrade. Elle peut également remplacer le beurre dans les pâtes ou la semoule.

Production et provenance

L'obtention d'un litre d'huile nécessite 4 à 10 kilos d'olives suivant la variété d'olive utilisée et son niveau de maturité. La méthode d'extraction utilisée a peu de conséquence sur la qualité de l'huile. Cependant, les moulins utilisant des presses ne peuvent pas utiliser des olives à très forte teneur en eau (et donc faible rendement en huile) à cause de la fluidité excessive de la pâte. Depuis 2002, dans l'Union Européenne, la mention d'une provenance est obligatoire pour les huiles d'olive vierges et extra vierges. Mais la législation européenne interdit tout étiquetage mentionnant un département ou une région s’il ne s’agit pas d’une aire d’appellation.

Dans tous les cas, quel que soit le pays dont provient l'huile, seule la provenance européenne est obligatoire. Le conditionneur est libre d'apporter plus de précision en citant le pays membre précis, si cela présente un avantage pour la commercialisation. Il faut savoir que la plupart des huiles d'olive du commerce, surtout celles vendues en grandes surfaces, contiennent dans une même bouteille des huiles de différentes provenances.

L'origine de l'huile d'olive est définie par le lieu de récolte des olives mais aussi le lieu de transformation. Ainsi, la mention "Huile d'olive de France" signifie que l'huile a été obtenue à partir d'olives récoltées et triturées en France.

La richesse de l'huile d'olive

L'huile d'olive est réputée excellente pour la santé. Avec un apport calorique de 9 kilocalories par gramme, elle fait d'ailleurs partie du "régime crétois", appelé aussi "diète méditerranéenne". Bénéfique sur le plan cardio-vasculaire, elle est riche en vitamine A et E (uniquement dans l'huile froide) et en acides gras mono insaturés. L'huile d'olive permettrait également de lutter contre le cancer du sein.

Ingrédient incontournable de nombreux sandwichs, l'huile d'olive est notamment utilisée pour confectionner les pan-bagnats, dont elle imbibe littéralement le pain.

 


 

Source : club.sandwich.net

 


 

Les bienfaits des amandes sont nombreux. Véritable concentré de vitamines, minéraux et d'antioxydants, l'amande est incontestablement l'alliée d'une alimentation saine.

Nous vous révélons six faits sur les amandes qui pourraient bien vous surprendre.

1. Contrairement aux idées reçues, les amandes ne font pas grossir

On a tendance à penser que les fruits à écale et les oléagineux sont des aliments gras qui font grossir, à tort. Au contraire, les oléagineux, parmi lesquels les amandes, augmentent l’effet de satiété et freinent l’absorption des lipides.

2. Les amandes sont particulièrement recommandées pour les végétariens

En plus d’être riches en calcium, en magnésium et en fibres, les amandes présentent une teneur en protéine élevée et constitue une bonne alternative aux produits animaux dans le cadre d’un régime sans viande.

3. Les amandes grillées sont moins bonnes que les amandes crues

Bien souvent, les amandes grillées sont cuites dans de mauvaises graisses. C’est pourquoi il est conseiller, pour un choix plus sain, de les consommer crues ou grillées à sec.

4. Les amandes sont d'excellents alliées pour vos défenses immunitaires

En plus d’être riche en nutriments, les amandes ont de grandes propriétés antioxydantes. Une poignée d’amandes contiendrait une quantité de polyphénols (des antioxydants) équivalente à celle d’un bol de brocoli ou de thé vert.

5. Il est nettement préférable de manger les amandes avec la peau

La fine peau qui recouvre l’amande est la partie la plus riche en antioxydants et est extrêmement nutritive. Elle est notamment réputée pour ses propriétés anti-virales et anti-inflammatoires. On privilégie donc les amandes entières, et avec la peau.

6. L'amandier et le prunier appartiennent à la même famille

L’amande est le fruit de l’amandier qui fait partie de la famille des prunus, des arbres et arbustes donnant des fruits à Noyau. Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’amande est donc de la même famille que les pêches, les cerises ou encore les prunes.

 


 

Source : Bio à la Une

 


 

jeudi, 15 juin 2017 07:36

La Courgette

Bienfaits

L'apport calorique de la courgette étant très faible, 15 kcal/100 g, ce légume est à consommer sans modération. Sauf évidemment si vous rajoutez de la béchamel et du gruyère...

Valeurs nutritionnelles pour 100 g

  • Protides 0,6 g
  • Glucides 3 g
  • Lipides 0,1 g
  • Calories 15 kcal

Composée de 95 % d'eau, elle contient une quantité record de minéraux et d'oligo-éléments. Une portion de 100 g de ce légume, de préférence cuit à la vapeur ou à l'étuvée afin d'éviter les pertes, apporte jusqu'à 700 mg de ces précieux nutriments, et notamment du potassium (230 mg), du phosphore, du magnésium et du calcium.

Sachez en particulier qu'une alimentation riche en potassium a des effets anti-hypertenseurs reconnus, ce qui fait de ce légume un vrai bouclier pour le système cardio-vasculaire.

La courgette contient également de nombreuses vitamines. Sa teneur en vitamine C (7 mg/100 g) est très intéressante ainsi que celles en vitamine B3 et en provitamine A (0,35 mg/100 g, surtout concentrée dans la peau). De quoi garder le tonus et se protéger des radicaux libres à la saison estivale.

Enfin, la courgette est une excellente source de fibres (de 0,5 g pour un petit légume à 1,5 g/100 g pour un plus gros), qu'elle fournit en nombre mais surtout en qualité. A savoir que cette qualité varie selon la maturité du légume : jeune, elle contient davantage de pectine qui la rend moelleuse à la cuisson ; plus vieille, c'est de la cellulose qu'elle renferme, qui la rend davantage fibreuse. Ces fibres, douces mais terriblement efficaces sur le transit, sont très bien tolérées par les intestins fragiles. Elles sont d'ailleurs conseillées au personnes ayant souffert de gastrite ou d'ulcère.

Dégustation

Choisissez-la bien fraîche, c'est-à-dire lisse et ferme, avec une peau saine. Elle doit aussi être lourde. Les courgettes fines et longues sont à privilégier car les grosses contiennent souvent plus de pépins et sont plus fibreuses.

Conservez-la dans un endroit frais et sec quatre à cinq jours au maximum, car la saveur de ce légume réside dans sa jeunesse. Pour l'utiliser, il suffit de la laver, de retirer ses deux extrémités avant de la couper au gré de ses envies. En rondelles et blanchie, vous pouvez la congeler facilement. Il est préférable de ne pas cuire les courgettes trop longtemps et de les assaisonner une fois la cuisson terminée, pour éviter que le sel, en brûlant les chairs, ne leur fasse perdre leur tenue.

Consommez-la crue, émincée dans une salade, si elle est jeune et bien ferme. Sinon dégustez-la cuite, de préférence à la vapeur ou à l'étuvée, qui offre une cuisson pauvre en matières grasses mais très savoureuse et gorgée de nutriments.

Les cuissons à l'eau et au micro-ondes, tout aussi rapides, lui vont néanmoins très bien. Elle s'apprête aussi à la poêle (prenez soin de les fariner avant afin qu'elle croustille et ne s'imbibe pas de graisses) ou passée, en lamelles épaisses, quelques minutes sous le gril chaud.

Quel que soit le mode de préparation choisi, la courgette permet toutes les fantaisies lors de la découpe : des rondelles, des dés, des rubans avec un économe, des filaments avec une râpe à gros trous… reste à choisir celui qui convient le mieux à la préparation. Elle se glisse partout, du plat de pâtes à la tortilla (omelette espagnole), en passant par les gratins et les cakes.

Indispensable à la ratatouille méridionale, elle peut bien sûr se déguster seule, tout juste assaisonnée d'une vinaigrette bien relevée, en salade chaude ou froide, ou en accompagnement de plats de poissons, de veau ou de mouton. Elle se sert aussi avec de la béchamel.

Les plus grosses courgettes, coupées en deux ou en tronçons, légèrement évidées, ainsi que les courgettes rondes reçoivent volontiers les farces les plus variées : à base de chair à saucisse, de fromage frais, de riz, tout est possible. Essayez le classique de la gastronomie niçoise, une farce de chair d'agneau agrémentée de raisons secs, d'oignons et d'ail.

Râpée, elle se glisse dans une pâte à beignet mais cela ne vaut pas le beignet de fleurs de courgette, fin et délicat. Cette même fleur est propice à être préalablement farcie (ricotta et pignons de pin, une valeur sûre). Estivale à souhait, elle constitue aussi, en hiver, la base de potages, veloutés ou autres crèmes, savoureux et réconfortants. Enfin, en Angleterre, on en fait une confiture parfumée au gingembre et aussi des pickles.

Histoire

La courgette est une variété de courge consommée avant sa pleine maturité. Originaire d'Amérique centrale, les cucurbitacées étaient connus bien longtemps avant notre ère. L'Europe n'a fait leur connaissance que lorsqu'elle a découvert le Nouveau Monde et les Indiens qui les cultivaient.

Ce n'est qu'au XVIIIème siècle que les Italiens commencèrent à consommer une certaine variété, brillante et aqueuse, de ces courges avant qu'elle ne soit parfaitement mûre : voilà comment la courgette est apparue. Elle est arrivée en France au début du siècle et est devenue l'emblème de la cuisine du Midi, où elle est cultivée toute l'année. Légume de l'été, la courgette se retrouve toute l'année sur les étals, grâce aux serres chauffées, comme en Île-de-France, et aux importations d'Espagne, d'Italie et du Maroc.

Le plus souvent d'un beau vert foncé (la reine des noires), parfois plus claire (la diamant, l'aurore) marbrée, longue et cylindrique, on peut distinguer certaines variétés remarquables :

- la ronde de Nice

- la grisette de Provence

- la blanche de Virginie

- la Goldrush, jaune

- la trompette, trésor du Var, d'un vert très clair. Assez petite, elle est surtout recherchée pour sa fleur jaune bien allongée, plus facile à farcir.

 


 

Source : Le Journal des Femmes

 


 

Copyright © 2017 Blogs-Savoir - Tous droits réservés